NASRINE KHELTENT / METAPHORE / Work in progress…

12 DECEMBRE 2019 
 
Le corps du citoyen, le bien public. La conscience comme représentation du monde ? Autrefois, était considéré comme inhumain toute personne qui ne pouvait honorer ses droits et devoirs citoyens. Quand celui-ci se prononçait indigne de toute forme humaine, certains profanaient le corps. Devant ces expérimentations faites sur le corps, certains autres ont tempéré ces pratiques et ont émis un doute quant à l’efficacité de ces moeurs. Nous avons finalement interdit bien des choses qui, aujourd’hui, nous sont détachées de sens. Ces coutumes ont inévitablement façonné notre mode d’existence et de représentation. Qu’attendons-nous de la réalité augmentée? Y a t il dans notre société de contrôle permanent, la dissection inavouée d’un être mi-homme, mi-machine qui ne sera, par ce dispositif-même, jamais inhumain? 
 

SITE OFFICIEL